Améliorer son confort : l’aménagement des combles

Dans le cadre de notre démarche d’amélioration du confort et de réduction des dépenses énergétiques, nous sommes intervenus dernièrement chez une cliente à Luzinay (38).

En effet, notre cliente possédait un espace sous toiture important (env. 100 m²), pourvu d’une très belle charpente traditionnelle et souhaitait l’aménager.

Nous lui avons proposé de faire ‘d’une pierre trois coups’ :

- Aménager ses combles pour pouvoir en profiter

- Isoler la toiture afin de rendre l’espace créé confortable

- Réduire considérablement les déperditions énergétiques par la toiture

Nous avons donc réalisé les travaux suivants :

- Faux-plafond : mise en place d’un faux-plafond placostil sous charpente y compris incorporation d’une laine de verre de 200 mm avec voile VARIO d’étanchéité à l’air.

- Murs pignons : Exécution d’une contre-cloison placostil y compris incorporation d’une laine de verre de 100 mm avec voile VARIO d’étanchéité à l’air.

DEROULEMENT DU CHANTIER

o Faux-plafond : Mise en place de l’ossature, de l’isolation, du voile VARIO et des plaques de plâtre

. Tout au long de notre chantier, nous contrôlons à l’aide d’une caméra thermique la bonne mise en place et l’efficacité de l’isolation et du voile VARIO

. La photo infra-rouge souligne la différence entre parois isolées (faux-plafond) et brutes (murs)

¤———————————¤

o Doublages : Mise en place de l’ossature, de l’isolation, du voile VARIO

. Les joints des plaques de plâtre n’étant pas réalisés, on visualise les passages d’air résiduels

¤———————————¤

o Phase finale : réalisation des joints de plaque et mise en place de joints de liaison plaques de plâtre / charpente bois

. Travaux terminés : les joints empêchent le passage d’air (halos sombres inexistants le long des poutres)

¤———————————¤

o Travaux complémentaires :

- Charpente: Préparations, application de 3 couches de lasure incolore

- Faux-plafond, doublages : Préparations, impression, application de 2 couches de peinture satinée.

Laisser un commentaire  0 commentaire

Exemple de démarche globale : chantier à Civrieux d’Azergues

Monsieur P. nous a contacté le 18 juillet 2011 car il rencontrait les problèmes suivants :

  • Inconfort été comme hiver: difficulté à chauffer son intérieur, malgré l’utilisation d’une cheminée.
  • consommation excessive de fuel (3000 L /an pour une maison de 90 m²)

Le maison de Monsieur P. est constitué d’une partie habitable sur garage non aménagé (année de construction : entre 1948 et 1974)

Conscient de ces problèmes, notre client avait réalisé quelques travaux sans constater un changement significatif dans son confort et sa consommation énergétique.

Après un entretien approfondi et une visite des lieux, nous avons réalisé une étude thermique personnalisée et gratuite.

Lors d’un second rendez-vous,  nous lui avons présenté notre étude et devis d’amélioration soulignant les faits suivants :

  • Défaut de l’isolation en comble (isolation par laine de roche déroulée de 80 mm d’épaisseur d’origine et détériorée)
  • Déperditions importantes (linéaire de tuyauteries de la chaudière en local non chauffé important)
  • Plafond du garage sous habitation non isolé et en contact direct avec l’extérieur

Nous avons convenu d’intervenir dans un premier temps pour remplacer l’isolation défaillante en combles et mettre en place des manchons isolants sur la tuyauterie de chauffage.

Objectifs de la démarche :

- Gagner en confort

- économiser entre 600 et 700 L de fuel par an (amortissement 3/4 ans)

- profiter d’un crédit d’impôt de 22 % des travaux réalisés

 

Combles : Isolation par laine minérale 230 mm
Sous-sol : Isolation tuyauteries de chauffage

 

 

 

 

Laisser un commentaire  1 commentaire